PHONG BUI

 Qui suis-je?

Je suis l’entraîneur du club : Phong! (Prononcé : fon!). Entraîneur et athlète… J’ai lancé le club de course de Montmagny à la suite d’une demande de quelques gens. J’y ai mis ma philosophie et en a fait le coeur de ce collectif. J’ai étudié au département de Génie Mécanique de l’université Laval (promotion 2000) avec une spécialisation en système mécanique et bio-mécanique. Après quelques années dans le domaine, j’ai laissé le tout  et a lancé une première entreprise en gestion d’événements, une aventure de près de 8 ans. C’est à mon arrivée à Montmagny que tout a bougé. Nous étions 12 au départ, avec des commentaires qui disaient: “Ça ne marchera pas!” , “On a tenté 5 fois de créer un club…” Et voilà… un club qui comprend Le Cap-St-Ignace, Berthier-sur-mer, La Pocatière et Montmagny.

im-phong-2

IRONMAN Mont-TremblantT 2016  
(3.8km nage-180km vélo-42.2km course)

J’ai complété ma formation d’entraîneur avec le programme Ataraxia (Énergie-cardio) à titre d’entraîneur personnel,  ma certification PCNE-triathlon (programme de certification  national des entraîneurs – Coach Canada), instructeur certifié  Cardio-Vélo et entraînement par intervalles  de l’IPEQ (Institut ce perfectionnement en entraînement de Québec) et formé par la Clinique du coureur (PCN- Physiothérapie). J’ai toujours été un excellent accompagnateur et motivateur auprès de mes camarades. J’ai appris par expérience ce qu’était la camaraderie sportive ainsi que le support des autres.  Mon premier “vrai coach” de sport d’endurance était issu du programme Rouge & Or natation et avait vécu un phénomène assez méconnu à cette époque: le surentraînement.  Suite à cela il avait fini ses études sur une maîtrise qui parlait des effets et symptômes du surentraînement.  C’est avec un coach jeune & dynamique  que j’ai été formé. Un type qui voulait surtout nous inculquer des valeurs et une prise de conscience de qui nous étions comme athlète. Cet entraîneur a fait une très belle carrière en coaching  et continu son excellent travail avec plusieurs athlète dont plusieurs sont sur  le circuit Mondial d’Ironman 70.3.

Formé par la clinique du coureur:
http://www.lacliniqueducoureur.com/fr/specialistes-pres-de-chez-moi/
Actuellement, mon expérience sportive.

Je pourrais vous parler de mes résultats passé mais…cela est du passé!  Ce que je suis présentement est  plus important et ce n’est uniquement afin de démontrer ma présence lors des événements  et que je suis toujours actif. Je suis un  athlète- Ironman (3,8km de nage, 180km de vélo et 42.2km de course à pied). 3x Triathlon longue distance (Ironman 70.3 et Challenge), plus de 20 triathlon et duathlon. J’ai fait mon premier marathon (42.2km) à Ottawa et je me suis qualifié ( à ce marathon) pour le prestigieux marathon de Boston.  J’y suis allé, ce fut la plus grosse édition, celle de l’après attentat avec 36 000 coureurs.   5 semaines plus tard, je retournais à Ottawa pour le 42.2km. A Rimouski en 2013, j’ai fait mon record personnel au 21.1km avec un chrono de 1h24.00 (c’était ma prédiction!) ce qui m’a valu le 17e rang au général. Autres épreuves: le Xterra Québec, Pentathlon d’hiver catégorie élite solo-longue distance ainsi que triathlon d’hiver de la ITU (International Triathlon Union) et encore plein d’autres…

…Bien plus que de la course!  (Mes prochains objectifs)

La course à pied n’est pas mon seul sport.  Mes prochains objectifs seront de nature plus professionnelle. J’aimerai aider, encourager plus de gens à aller au delà de leur ambitions et de leur rêve.

BOSTON-FINISH
Vous voulez en savoir plus sur mon passé sportif?

(continuez à lire!)

Le “karaté”. Mon passé sportif remonte à ma jeunesse même si à cette époque je n’aimais pas tant le sport.  Mes premières armes furent en art martiaux, près de 8 ans de taekwondo. Un championnat de l’est du Canada à titre de vice-champion ( une manière polie de dire: t’as perdu en finale!) et sélection canadienne junior pour les championnats Panaméricains. (Je n’y suis pas allé!)

La raquette. Dans le sens de raquette de badminton.  J’ai joué très peu au secondaire mais j’aimais ce sport. J’ai débuté avec l’équipe collégiale de F-X Garneau. C’est le sport qui a dominé mon passage au CEGEP et qui aura certainement une  influence plus tard dans mon développement.  À L’université j’ai décidé de débuter mes cours de “sauveteur” question de pouvoir avoir un petit gagne-pain intéressant. Mes premiers cours étaient une catastrophe (médaille de bronze et croix de bronze), donnés au PEPS de l’Université Laval. Les 2 cours se donnent en combiné, avec les examens à 2 jours d’intervalles.  De mémoire, le premier test physique … Je dois préciser que tout l’aspect : premiers soins, sauvetage, traitements des victimes… était excellent! Bon je continue avec les tests physiques : médaille de bronze: nager 500m en 15 minutes ou moins. 500m, c’est 20 longueurs…seulement! Et le lendemain, le test était de faire 600m en 18 minutes ou moins.  J’ai réussi de peine et de misère.  L’instructeur est venue me voir à la fin et m’a dit:” On se connait  car nous défendions les couleurs de FX Garneau et cela me dit que tu es un persévérant, mais sinon, je te coulerais tellement ta nage est  poche”.  

Mon cours de sauveteur a sensiblement été pareil, poche à la nage et fort dans les soins. Un des 2 instructeurs du moment me criait, en riant, comment sa grand-mère était de loin supérieure à moi, même à 60 ans! C’était sans doute vrai. Pour survivre à mes cours, j’ai nagé presqu’à tous les jours en tentant de m’améliorer et avec le désir de terminer avec succès mon cours.  À la fin de l’examen, nous finissions avec les tests physiques. J’étais complètement exténué, je suis sorti de l’eau bon dernier, je suis allé rejoindre le groupe qui recevait les résultats (déjà et sans même attendre…). J’ai marché lentement sous les cris du coach qui riait fort en me regardant… je me suis approché, il a dit: “hey gang! Voici le pire nageur que j’ai vu dans mes cours de sauveteur (silence….) mais… il s’est tellement amélioré que je crois qu’un jour il sera dans le Rouge & Or et cela ne m’étonnera même pas! Félicitations, tu seras un des meilleurs j’en suis sûr!”

Je n’ai jamais lâché. Je me suis grandement améliorer. La directrice aquatique m’a tout de suite fait une offre d’embauche sur forte recommandation. J’ai fait 3 ans de compétitions en sauvetage en piscine et plage. Plusieurs fois gagnant d’épreuves et plusieurs fois finalistes en équipe. On m’ a formé comme instructeur en sauvetage, instructeur RCR , j’étais devenu un formateur… de sauveteurs. Et, c’est sur le bord de la piscine que j’ai entendu parler de…triathlon!

Le triathlon, quel beau sport.  Nage mais pas comme un nageur, roule mais pas comme un cycliste, cours mais pas comme un coureur!

(Cv sportif disponible sur le lien ci-dessous)

cv-sportif-2016-pb-geant